© Camomille Blend 2014-2015. Tous droits réservés / All rights reserved. Fourni par Blogger.

Featured Slider

A part des séries d'animation, je n'ai jamais vraiment regardé de séries japonaises... mais récemment, en me baladant dans l'immense catalogue de Netflix, je suis tombée sur Midnight Diner et la bande annonce m'a tout de suite donné envie de la commencer! J'ai immédiatement adoré, et je voulais la partager avec vous! Jusqu'à écrire cet article, je ne le savais pas, mais c'est l'adaptation d'un manga, Shinya Shokudo (je pense que je vais le lire du coup!)


Au cœur des buildings de Tokyo, caché dans une petite ruelle, se trouve un petit restaurant tenu par celui que l'on surnomme "Le Maître". Mais ce n'est pas un restaurant comme les autres : il n'ouvre que la nuit, de minuit à sept heures du matin. Il n'y a pas de carte: le chef prépare ce que demandent les clients, en fonction des arrivages. Dans ce petit restaurant se croisent les destins d'habitués et de clients de passage sous la présence souvent silencieuse mais toujours sage et bienveillante du propriétaire, et chaque épisode, qui porte le nom du plat préféré de son personnage central, raconte l'une de ces histoires.

Les destins croisés font partie de mes histoires préférées: comment les gens se rencontrent, comment les relations se tissent et se détissent, comme deux personnes qui n'ont à priori rien en commun peuvent s'aider mutuellement, comment en un instant, quelqu'un peut nous bouleverser et changer notre vie... et c'est tout cela que l'on retrouve ici, assaisonné de culture japonaise. Et c'est surtout de cela qu'il est question dans Midnight Diner! Les personnages sont variés et attachants, beaucoup sont plutôt seuls et vont se lier avec une autre personne, ou simplement trouver le réconfort autour d'un bon plat savouré en bonne compagnie. On ressent beaucoup d’émotions à chaque épisode, même les plus légers ont un fond émouvant à travers l'histoire des personnes. Cela nous montre que même les plus petits gestes, les plus petits mots, même les plus petites attentions peuvent réchauffer le cœur des autres.


Il y aussi un message de tolérance et d'acceptation des différences. Quelle que soit leur personnalité, leur histoire, leur origine, les clients de ce restaurant reçoivent tous un plat préparé avec amour et s'ils le souhaitent, l'oreille attentive du propriétaire. Les différences et les originalités de chacun ne sont pas un frein à la création de liens forts entre les personnes, elles en sont un moteur. Malheureusement, et c'est en ça que Midnight Diner est réaliste, on voit aussi parfois que les codes de la société s'érigent encore en barrières, ce qui laisse une amertume parfois, en empathie avec les personnages.

Cette série montre un Japon du quotidien, avec des relations naturelles et authentiques, loin de l'image lisse et "papier glacé" que certains médias peuvent nous en donner depuis l'Europe. On voit là le côté joyeux bazar du Japon, plein de charme et de vie. On fait aussi des découvertes culinaires qu'on a envie de reproduire à la maison!



Enfin, on ne peut pas parler de cette série sans évoquer l'humour! Si ce n'est pas une comédie à proprement parler, plusieurs passages sont très drôles et des épisodes carrément hilarants. Bon, l'humour japonais, c'est un peu comme l'humour anglais je trouve: c'est souvent du comique de situation auquel on adhère ou pas, mais moi j'aime bien! En tous cas, que ce soit dans l'humour ou dans l'émotion, le casting est excellent, avec des acteurs toujours justes qui rendent les différents personnages extrêmement attachants, au point qu'on est parfois triste que les principaux, à part le maître, changent d'un épisode à l'autre!

Je vous laisse découvrir la bien jolie bande annonce (en japonais sous-titrée anglais, je ne l'ai pas trouvée en sous titrage français, mais si vous avez Netflix, vous pouvez la regarder sur la plateforme directement), et surtout n'oubliez pas de me dire ce que vous en pensez si vous commencez cette série vous aussi!



J'espère en tous cas vous avoir donné envie de la regarder, vous ne le regretterez pas, promis!

Regardez-vous des séries japonaises?
Est ce que vous en avez à conseiller?

Midnight Diner : Tokyo Stories

Début juillet, j'ai pu participer à mon tout premier blogtrip, dans une ville dans laquelle je vais plusieurs fois par an (non seulement je vis à 150km, mais ma sœur y habite depuis une dizaine d'années), que je connais donc un peu et aime beaucoup : Lyon

Il y a quelques mois, j'ai découvert un moteur de recherche par destination d'articles de blogs de voyage  : Synbud, une jeune entreprise lyonnaise qui a vu le jour il y a un peu plus d'un an! J'ai trouvé l'idée sympa et innovante, et je me suis dit que c'était un moyen supplémentaire et original de faire connaître un peu plus mes articles... C'est aussi vraiment super pour organiser ses vacances car avec la recherche par destination, on ne trouve que ce qui nous intéresse! N'hésitez pas à consulter leur site et si vous avez vous même un blog voyage (ou même juste une rubrique voyage), à vous inscrire!

Pour fêter les 50 000 articles de la plateforme, Synbud a invité tous les blogueurs inscrits sur le site à ce blogtrip. Pas de nombres d'abonnés ou de vues minimums, pas de critère de sélection à part être inscrit sur le site... j'ai trouvé ça super car quand on est un petit blogueur, les stats des réseaux sociaux restent modestes! J'étais ravie d'avoir cette occasion et ça tombait pile pendant deux jours de congé hebdomadaires, je n'ai pas pas hésité une seconde: j'avais hâte de découvrir quelles activités ils allaient nous proposer, mais surtout de rencontrer d'autres blogueurs animés de la même passion!

lyon fourvière rhône alpes synbud blogtrip

Arrivée à Lyon en covoiturage (le tout premier pour moi, et ça s'est hyper bien passé!) dans la matinée, j'ai passé la journée avec ma sœur, son copain et ma nièce. Vers 19h, je file à l'auberge de jeunesse Ho36 où je devais ensuite passer la nuit. J'ai une petite appréhension avant de pousser la porte du dortoir en entendant mes consœurs blogueuses discuter : je suis de nature réservée, et ce blogtrip avec des gens que je ne connais pas ou alors que numériquement était un petit défi pour moi! Mais on a vite trouvé des sujets de conversation et j'ai pu facilement dépasser ma timidité.

Nous repartons ensuite toutes ensemble en direction de la gare Part-Dieu où nous rencontrons le reste des blogueurs pour la soirée mystère, avant de monter à bord du Rhônexpress (tram qui fait la navette entre le centre de Lyon et l'aéroport Saint-Exupéry) pour une destination inconnue. Nous descendons un peu au milieu de nulle part, au milieu d'entrepôts, pour enfin découvrir le lieu de la soirée, pour le moins original : les locaux de maintenance du Rhônexpress! Là, plusieurs partenaires (pour la majorité des entreprises lyonnaises innovantes) nous attendent pour nous faire passer une bonne soirée : Citrojito (une boisson qui a exactement la goût du mojito, mais sans alcool), Le Bon Gustave (une appli permettant de commander les vins qu'on a aimé en scannant l'étiquette de la bouteille), le fromage Beaufort (le clin d’œil savoyard qui m'a rappelé ma contrée!), Michel et Augustin (et leurs biscuits apéro délicieux), et Les Fruits de Terre (qui proposaient des burgers à base d'insectes - que j'aurais peut être testés par curiosité si je n'avais pas été végétarienne). On a aussi pu se régaler de salades préparées par le traiteur Edwige et goûter les chocolats Voisin, chocolatier lyonnais très réputé, grâce à une petite boîte de spécialités locales (contenant notamment des coussins, chocolats entourés de pâte d'amande, j'adore ça!) qui nous a été offerte! Synbud avait aussi mis en place un concours avec ses partenaires (notamment l'agence de voyage Berthelet) pour nous remercier, c'était très sympa de leur part (mais je n'ai rien gagné haha). Il y avait aussi un DJ, ils avaient pensé à tout !

La soirée se termine et il est temps de rentrer à Lyon pour dormir. Ca faisait depuis quelques années que je n'avais pas logé dans une auberge de jeunesse, Ho36 a ouvert récemment dans le quartier populaire de la Guillotière, la déco de la salle de bar/restaurant/petit déjeuner m'a beaucoup plu!

lyon ho36 breakfast hostel rhône alpes synbud blogtrip

lyon ho36 hostel rhône alpes synbud blogtrip

lyon ho36 hostel rhône alpes synbud blogtrip

Le dortoir aussi était joli et pratique (même si avec la chaleur + les moustiques + des gens qui faisaient du bruit en bas, la nuit a été plutôt courte) avec une literie confortable (par contre, serviettes non fournies ou en supplément à l'accueil!), des douches et toilettes communes mais propreté nickel! J'aime bien avoir ma propre chambre donc je ne vais presque jamais dans des auberges de jeunesse, mais dans ce contexte de blogtrip, c'était l'idéal!

Après un délicieux petit déjeuner, c'est parti pour la journée! Mon programme du matin était une visite de la Croix-Rousse, quartier sur une colline dont je connaissais le bas, mais pas le haut et l'histoire. J'étais donc très enthousiaste quand on a embarqué dans le Lyon City Tram, un petit train touristique qui permet de découvrir ce quartier pentu sans effort. Même si je préfère marcher pour visiter, l'audioguide était passionnant avec de jolies chansons françaises célèbres, la conductrice très sympa! On a pu avoir une introduction au quartier, avec de jolies vues, et surtout un arrêt au pied du mur des Canuts, un gigantesque trompe l’œil évolutif : dans le passage à gauche, des photos montrent son évolution au fil du temps depuis sa création en 1987, sur un mur auparavant gris et austère... c'est très beau et je trouve ça génial, ça égaye totalement la rue et j'ai adoré en observer les détails.

mur canuts croix rousse lyon rhône alpes blogtrip synbud

lyon city tram croix rousse rhône alpes blogtrip synbud

mur canuts croix rousse lyon rhône alpes blogtrip synbud

mur canuts croix rousse lyon rhône alpes blogtrip synbud


mur canuts croix rousse lyon rhône alpes blogtrip synbud

La balade en petit train se termine peu après, et nous nous promenons un petit moment dans le quartier avec le reste du groupe, l'occasion de discuter et faire plus ample connaissance avec les autres! Nous retrouvons ensuite un guide (désolée, je n'ai pas retenu son prénom!) de Cybèle, jeune entreprise qui propose des visites guidées originales, insolites et contées de Lyon, non pas sans dérision! Pour nous, il s'agissait de cette visite théâtralisée! Tout en descendant les pentes de la Croix Rousse, notre guide nous a conté, à travers les personnages (fictifs mais représentatifs de l'époque) de Jirôme et son apprenti Tony, la vie des Canuts (les ouvriers qui fabriquaient la soie dans des conditions de vie déplorables) et leur révolte qui a eu lieu en 1831, indissociable de l'histoire de ce quartier qui était surnommé "la colline qui travaille" (en opposition à Fourvière, "la colline qui prie"). Nous avons également traversé des traboules (passages entre les immeubles, typiques de Lyon) dont la cour des Voraces, et le joli passage Thiaffait.

C'était absolument génial et passionnant, c'est sans nul doute l'activité qui m'a le plus enthousiasmée du blogtrip! N'hésitez vraiment pas à vous programmer une visite avec eux si vous séjournez à Lyon, vous ne le regretterez pas! Il y a aussi pas mal de street art (souvent engagé politiquement mais pas que) et plein de boutiques de petits créateurs dans ce quartier.


lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip

mario street art lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip


cour des voraces traboule lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip

lyon croix rousse cour voraces rhône alpes synbud blogtrip

lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip

lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip

passage thiaffait lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip

lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip

saint polycarpe church lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip

L'église Saint-Polycarpe : regardez bien sur la deuxième colonne en partant de droite : un canon tiré en 1793 pendant la Révolution y a laissé sa trace!

saint polycarpe church lyon croix rousse rhône alpes synbud blogtrip

La visite terminée, nous retrouvons tous les autres pour un pique-nique sur les quais de Saône, sous les arbres et au bord de l'eau... parfait! Repas délicieux, ambiance très sympa et beaucoup de discussions intéressantes avec tout ce petit monde!

lyon quai de saone rhône alpes synbud blogtrip

lyon quai de saone rhône alpes synbud blogtrip

lyon quai de saone rhône alpes synbud blogtrip

Au programme de l'après midi, une activité manuelle et créative : un atelier broderie avec Liza, la créatrice de Oh My Wool! (qui propose des kits de tissage et tricot mais anime aussi des ateliers DIY), à la Maison Métagram, un concept store café / agence de comm / espace événementiel / boutique très sympa! J'avoue que j'étais super contente de rester à l'intérieur car il faisait très chaud ce jour là! Je n'ai pas pris de photos mais la déco est superbe, je vous laissez consulter les articles d'autres blogueurs présents pour en voir un peu plus! J'aime beaucoup ce concept novateur de lieu multi-utilisations.

Nous nous installons dans la salle du fond où de jolis tote bags siglés Oh My Wool! n'attendent que d'être brodés de jolis motifs sortis tout droit de notre imagination! Liza nous explique deux points de broderie de sa voix toute douce, et fait plusieurs fois patiemment le tour pour répondre à nos questions et nous aider. J'ai pour ma part opté pour un petit chat tout simple! J'avoue être assez fière du rendu, je le trouve trop mignon! Un moment de détente et de concentration au calme, un peu hors du temps, que j'ai adoré.

oh my wool lyon atelier broderie diy synbud blogtrip

oh my wool lyon atelier broderie diy synbud blogtrip

maison métagram lyon synbud blogtrip

Vers 16h, les autres groupes de blogueurs partis faire d'autres activités dans la fournaise dehors nous rejoignent au frais pour un petit goûter, l'occasion d'échanger un dernier moment tous ensemble. Mais déjà l'heure de mon train se rapproche et je dois partir, fatiguée mais très contente de ces 24h de blogtrip pendant lequel j'ai rencontré des personnes très gentilles et intéressantes (et enfin vu Tiphaine, depuis trois ans qu'on se parle via blogs interposés!) et fait des activités passionnantes et originales! J'ai adoré la team Synbud, toujours souriants, de bonne humeur et aux petits soins pour nous! MERCI donc à eux et à tous les partenaires qui ont participé au blogtrip, s'il y en a un prochain, je resigne direct! ;)
 
Les autres blogueurs présents (merci pour tous ces échanges même si je n'ai pas réussi à discuter avec tout le monde - beaucoup de blogs que je ne connaissais pas et que j'ai commencé à découvrir avec plaisir!) :  Adeline de Belette Rousse / Tiphaine de Mes Petits Carnets / Marie-Charlotte de D'ici et d'ailleurs photography / Sébastien et Lauralee de Voyagement Vôtre / Amandine de Travely Story / Vai de Vai en Vadrouille / Marie de A Day in the World / Estelle de Curiosity Escapes / Floriane et Nicolas de While I'm Gone / Mathieu de Petit Parc Autour du Monde / Johanna de J et C Piquent un Fard / Emilie de A Way of Travel / Léa de It's Sunday Time / Aurore de On My Tree / Marjorie et Nicolas de Ti' Piment / Nicolas de A-Contresens / Pauline de World Me Now / Gaëlle d'Evasion Conseil

Vous connaissez la jolie ville de Lyon? 
Sinon, ça vous dirait de la visiter?


Blogtrip offert par Synbud, article de ma propre initiative.

Lyon avec Synbud

Le simple nom d’île de Skye évoque irrémédiablement des paysages grandioses, battus par la mer, le vent et la pluie, couverts tour à tour de landes mystérieuses et de roches découpées, de montagnes aux petites routes et des moutons à perte de vue, une densité faible d'habitations. Les grands espaces, bruts et sauvages. J'avais vraiment hâte de découvrir l'Ecosse, mais encore plus de fouler les terres légendaires de Skye la belle. 

Sous un soleil éclatant, après notre visite passionnante de Eilean Donan Castle, nous traversons le pont qui permet de rejoindre l'île depuis Kyle of Lochalsh. Notre destination est plus au nord, en bas à gauche de la péninsule de Trotternish, non loin de Portree, ville principale de l'île: Bernisdale, où nous avions réservé en chambre d'hôtes pour deux nuits. Nous décidons d'explorer un peu avant de prendre les clés et au lieu de partir directement au nord, nous prenons à l'ouest pour nous rapprocher du littoral. La silhouette des montagnes Cuilin se profile à l'horizon, la roche noire encore légèrement sertie de glace près des sommets. Nous voulions faire un tour aux Fairy Pools (des goulots de torrent réputés pour leur pureté et le bleu de leur eau) mais si nous voulions visiter le château (oui, encore un, mais que voulez-vous, on ne s'en lasse pas!) de Dunvegan ensuite, nous devions choisir! Nous continuons et la route prend de la hauteur, ce qui permet d'avoir une vue absolument fantastique rien qu'en s'arrêtant un instant au bord de la route.

isle of skye scotland united kingdom road trip map

Road trip en Ecosse #10 : Premiers pas sur Skye et Dunvegan Castle

Le temple bouddhiste Nishi-Hongan-Ji, qui était le plus proche de notre ryokan à Kyoto, est aussi le tout premier que nous avons visité dans l'ancienne capitale du Japon!

Comme beaucoup d'autres à Kyoto, il est classé au patrimoine mondial de l'Unesco (depuis 1994), et on le comprend aisément! Ses différents bâtiments, plutôt nombreux, se dressent autour d'une jolie cour de graviers agrémentée ça et là de végétation et de lanternes. Ce temple, de l'école bouddhiste Jodo-Shinshu, fut bâti à la fin du XIVème siècle. Au départ simplement appelé Hongan-Ji, le mot "Nishi" (qui veut dire ouest) a été ajouté devant pour le différencier du deuxième Hongan-Ji construit plus tard par la même école plus à l'est et nommé "Higashi" Hongan-ji (higashi voulant dire, vous l'aurez compris, est)

nishi hongan-ji buddhist temple kyoto japan japon asia

Kyoto - Le temple Nishi-Hongan-Ji

Comme vous le savez peut être si vous me suivez sur Twitter et Instagram, fin mai, j'ai passé trois jours en Italie du Nord, autour du lac majeur puis une journée au lac d'Orta! Cette année je ne pouvais pas trop me permettre de voyager loin, du coup je cherchais une destination sympa mais pas trop loin de chez moi... Je suis très contente de mon choix: à environ 4h de route de ma Savoie, des paysages sublimes et même si je vis dans une région alpine de lacs et de montagnes, comme le Piémont (d'ailleurs entre 1720 et 1861, Savoie et Piémont faisaient partie du même royaume, avec la Sardaigne!), comme c'est en Italie c'était quand même dépaysant: la langue, l'architecture, et un je ne sais quoi qui, même à la même latitude nous donnait l'impression d'être bien plus au sud.


Ça faisait quelques temps que j'avais envie de m'essayer à la vidéo, et nous avons récemment profité d'une promo pour acquérir une Gopro! Nous l'avons testée pour la première fois là bas, et voici le résultat! Après beaucoup de temps passé à la monter, ma toute première vidéo est en ligne sur ma chaîne Youtube (que j'inaugure du coup par la même occasion!). Elle est très loin d'être parfaite, je débute totalement dans la vidéo que ce soit au niveau de la prise d'images ou du montage, mais j'espère qu'elle vous plaira et vous donnera un aperçu de ce bien joli séjour piémontais et lacustre! J'en profite pour remercier mon copain qui a filmé de nombreuses séquences! :)

Les articles concernant cette petite escapade viendront prochainement, n'hésitez pas en attendant à me dire ce que vous pensez de cette petite vidéo!

Bon visionnage et à très bientôt!

 




Trois jours autour des lacs du Piémont en vidéo!

Nouvelle catégorie d'articles sur le blog! Je suis beaucoup, beaucoup de blogs Japon, tenus avec passion par d'autres japanophiles. Mais je suis aussi pas mal de blogs lifestyle qui parfois parlent de Japon quand leurs auteurs y voyagent! C'est ainsi que je vois passer beaucoup d'articles passionnants, drôles, émouvants, avec des photos magnifiques et des expériences mémorables. Je me suis dit que j'avais bien envie de partager mes nombreux et fréquents coups de cœur avec vous, pour vous faire découvrir des blogs plus intéressants les uns que les autres, car ils le méritent, et puis aussi pour rêver et projeter vos futurs voyages au Japon!

De temps en temps je vous proposerai donc une sélection de quelques articles ou vidéos qui m'ont particulièrement plu récemment sur l'internet japanophile francophone, mais je ne m'interdis pas de partager des articles en anglais - je le préciserai le cas échéant. C'est parti pour cette première sélection!



- Yanaka à patte de velours sur Les Petits Papiers de Melo

Melo nous emmène à Yanaka, joli quartier préservé de Tokyo: en effet, c'est l'un des seuls à avoir été plutôt épargné par le terrible tremblement de terre de 1923 et les bombardements de la seconde guerre mondiale! Il y a règne une ambiance vintage et traditionnelle! Nous y avions fait un tour et j'avais beaucoup aimé, c'est un quartier en majorité résidentiel mais il y a des boutiques très jolies d'artisanat et de souvenirs. Par ses mots et ses photos, Melo rend bien compte de cette atmosphère, en plus de donner ses bonnes adresses!

- Le Jardin Japonais Musica Nigella sur Hibi No Yorokobi

Céci nous propose ici la visite d'un jardin japonais confidentiel... situé non pas au Japon, mais dans le Nord de la France, sa région! Une petit havre de paix magnifiquement entretenu avec un pavillon de thé remarquable! Apparemment il est ouvert au public assez rarement, mais elle m'a donné envie de le découvrir si j'en ai un jour l'opportunité, moi qui me suis fixé pour objectif de visiter un maximum de jardins japonais en France!

- Okinawa Kimono Walk (à Miyakojima) sur Béné no Fukuoka

J'aime énormément les articles "Kimono Walk" de Béné, dans lesquels comme leur nom l'indique elle porte des kimonos différents à chaque fois, tout en nous montrant de jolis endroits à visiter dans son île de Kyûshû mais parfois aussi dans d'autres lieux du Japon, comme ici à Okinawa! Un article plein de couleurs, qui permet d'en apprendre un peu sur le ryûsô, le kimono local, et de découvrir un peu les superbes fleurs et paysages tropicaux de l'archipel d'Okinawa! Une région du Japon avec une identité marquée dont on parle pourtant rarement.

- Chureito pagoda: la belle pagode avec vue sur le Mont Fuji sur Le Polyèdre

L'une des vues les plus connues du Japon, et pourtant, je ne savais pas où c'était! Grâce à Estelle, maintenant, je le sais: elle se trouve dans la région des cinq lacs du Mont Fuji! Ses photos magnifiques (avec des cerisiers en fin de floraison en plus!) m'ont confortée dans mon rêve de la voir en vrai, du coup, j'ai bien envie de la prévoir pour le second voyage!

- Le Tokasan yukata matsuri (et ses dessous) sur Jud à Hiroshima

Jud nous fait découvrir le plus grand matsuri (fêtes traditionnelles d'été au Japon) d'Hiroshima qui a eu lieu le premier weekend de juin. Je me suis rendue compte qu'en 2015, on était à Hiroshima le weekend juste avant... si on avait su! Une fête populaire avec stands de nourriture, danses traditionnelles et ambiance conviviale... mais aussi des petits détails moins idylliques que je vous laisse découvrir dans son article! J'aime le fait qu'elle en parle aussi, son récit est franc et authentique et j'apprécie beaucoup ça!

- Tokyo - Conseils et bonnes adresses sur Slanelle style

Slanelle est retournée au Japon ce printemps pour un deuxième voyage et donne dans cet article plein de recommandations (que j'approuve aussi!). Entre autres, je suis tout à fait d'accord avec le fait que la période de mai entre Golden Week et saison des pluies est super pour visiter le Japon, on avait été gâtés niveau météo et chaleur, un bonheur! Si elle parle de plusieurs endroits où je suis déjà allée, il y en a aussi que je prévois dès le prochain voyage (Koenji, Tokyo Tower, Gotokuji, Naka-Meguro...) faute d'avoir eu le temps d'y aller la première fois. Un article très complet et détaillé avec comme à son habitude de belles photos vitaminées.

Voilà pour cette première sélection! J'espère que ces quelques articles vous auront autant plu qu'à moi, je vous conseille vivement de faire un tour sur leurs blogs qui débordent de passion! 

Et vous, quels sont vos derniers articles coup de cœur sur le Japon? 
N'hésitez pas à les partager ici!


Le Japon sur la toile #1

Neuvième épisode de notre road trip en Ecosse avec cette fois le trajet de Fort William à l'île de Skye en passant par Kyle of Lochalsh, avec un petit arrêt patrimoine entre les deux! Comme d'habitude, vous pouvez retrouver cet itinéraire en fin d'article.

Nous partons de Corpach en milieu de matinée et commençons notre route. Rapidement, le paysage se fait plus sauvage tandis que nous longeons le sublime Loch Lochy, dans lequel se reflètent parfaitement les montagnes alentours. J'ai profité d'un arrêt de 5 minutes pour cause de travaux pour faire quelques photos! D'ailleurs, on a été impressionnés du calme des écossais au volant. Là où je pense qu'en France tout le monde se serait impatienté, personne ne se plaignait et attendait sagement, beaucoup m'imitant et faisant des photos du loch. Le cadre incroyable aidait peut être aussi, mais on s'est fait cette réflexion tout le long: ils sont zen et tranquilles au volant, c'est agréable! 

loch lochy scotland uk road trip travel united kingdom

Road Trip en Ecosse #9 - De Fort William à Eilean Donan Castle

Le récit de notre premier voyage au Japon en mai-juin 2015 n'est pas encore tout à fait terminé, mais cet article est le dernier sur Tokyo. Vous pouvez retrouver tous mes articles sur la capitale japonaise ici!

Cette fois, je vous emmène dans le quartier un peu moins connu d'Ikebukuro, situé au nord de Shinjuku! Là bas, il n'y a pas de gros point touristique à visiter en soi, mais c'est un quartier dynamique avec de nombreux commerces, restaurants et loisirs. Il est très facile d'accès puisque sa gare se trouve sur le tracé de la ligne de train circulaire Yamanote! Près de la gare, vous apercevrez ce petit espace vert avec d'adorables hiboux lecteurs.

owl ikebukuro tokyo japan

owl ikebukuro tokyo japan

Ikebukuro abrite Sunshine City, qui est un gigantesque complexe commercial dans lequel vous trouverez tous types de boutiques, bureaux, hôtels, restaurants et équipements de divertissement. Rien de bien innovant ni extrêmement intéressant à première vue, mais si comme moi, vous aimez la pop culture japonaise, il y a plusieurs choses qui peuvent vous plaire! 

Sunshine city ikebukuro tokyo japan

sunshine city ikebukuro tokyo japan

Deux parcs à thèmes de Namco (mais qui ne sont pas liés aux jeux vidéos) s'y trouvent: Namja Town (attractions et divers stands de nourriture) et J-World (plutôt dédié aux mangas publiés dans la magazine Shonen Jump! comme Dragon Ball, One Piece et Naruto entre autres.) Nous n'avons pas testé mais pour les fans, je pense qu'il y a de quoi beaucoup s'amuser!

namja town sunshine city ikebukuro tokyo japan

j-world sunshine city ikebukuro tokyo japan

Ce qui nous a intéressés, c'est surtout le centre Pokémon!! J'étais une immense fan de ce jeu vidéo et de l'anime quand j'avais 10-11 ans, et j'aime toujours beaucoup cet univers (à bientôt 29 ans, je joue toujours aux nouvelles versions dès qu'elles sortent!) donc j'étais toute contente quand je l'ai vu! Dedans vous trouverez plein de produits dérivés de la licence. Je n'ai rien acheté mais ça m'a beaucoup plu de faire un tour dans ce magasin avec ses statues de Pokémon et son ambiance régressive.

pokemon centre pikachu sunshine city ikebukuro tokyo japan

pokemon centre sunshine city ikebukuro tokyo japan

pokemon centre eevee sunshine city ikebukuro tokyo japan

pokemon centre sunshine city ikebukuro tokyo japan

Mais ce n'est pas tout! Dans le même genre, vous trouverez aussi une boutique du studio Ghibli! J'ai une véritable passion pour les merveilleux films d'animation de ce studio et dans leurs magasins, il y a plein d'objets, figurines et accessoires de papeterie absolument magnifiques. Dur de ne pas craquer pour tout ce qu'on voit! Les fans de Disney et Hello Kitty (je précise que j'aime beaucoup les deux aussi?) ne sont pas en reste car juste à côté, il y a un Disney Store et une boutique Sanrio! 

ghibli sunshine city ikebukuro tokyo japan

Après avoir passé un peu de temps dans ces boutiques, nous sortons du centre commercial pour nous diriger vers le Neko Café Nekorobi (ねころび) dont j'avais repéré l'adresse avant de venir, car c'était quelque chose que je rêvais de faire au Japon. Pour les rares personnes qui n'en auraient jamais entendu parler, ce sont des cafés où comme leur nom l'indique, il y a des chats (une dizaine dans celui-là). Vous payez une entrée (généralement le tarif est à l'heure, ici c'était 1100 yens) qui vous donne droit à des boissons chaudes à volonté et un accès aux équipements du café (Wi-fi, tablette, livres...) En entrant, on retire ses chaussures, on dépose ses affaires dans un box et on se désinfecte les mains.

neko cat café nekorobi ikebukuro tokyo japan

neko cat café nekorobi ikebukuro tokyo japan

Même si ce concept ne me dérange pas particulièrement car les chats sont des animaux de compagnie, je reste très sensible à la condition animale et j'avais un peu peur que les chats ne soient pas assez bien traités. Mais mes craintes ont été apaisées: les petits félins ont l'air en très bonne santé et ne sont pas du tout stressés ni agressifs, les litières, la nourriture ainsi qu'un espace de repos réservé aux chats sont à leur disposition en accès libre et permanent et situés dans des pièces privées à part, il y a plein de jeux, d'arbres à chats,  de paniers, de postes d'observation en hauteur, le café ne donne pas directement sur la rue mais se trouve dans un appartement dans un bâtiment résidentiel, les employés veillent à ce que les clients traitent les chats correctement et que l'ambiance reste calme (cela dit nous n'étions pas très nombreux cet après-midi là, 4 ou 5 personnes, j'espère que ça reste aussi reposant quand il y a plus de monde, surtout pour les chats!)

neko cat café nekorobi ikebukuro tokyo japan

neko cat café nekorobi ikebukuro tokyo japan

neko cat café nekorobi ikebukuro tokyo japan

Pour s'isoler momentanément de l'agitation de la ville, c'est un endroit parfait! En plus de câliner les chats nous en avons profité pour nous reposer et consulter des horaires de train sur la tablette, une pause bienvenue après des jours passés à arpenter les longues rues tokyoïtes. Ce qui est bien c'est aussi qu'il n'y a pas de tables, on est tous assis sur la moquette ou dans les canapés et c'est plutôt convivial. Malgré la barrière de la langue on a pu rire avec des lycéennes japonaises qui jouaient avec des chats! Je vous conseille vivement cette adresse si vous aussi, vous souhaitez faire l'expérience des neko cafés.

Est-ce que passer un moment au Sunshine City ou dans un Neko Café vous tenterait? 



Tokyo - Ikebukuro et Neko Café