© Camomille Blend 2014-2015. Tous droits réservés / All rights reserved. Fourni par Blogger.

Préparer son projet de voyage

Que vous soyez un globe-trotter chevronné ou un voyageur occasionnel, un projet de voyage, comme tous les projets, suppose plus ou moins de préparation, c'est plus ou moins de questions à se poser car cela dépend de nombreux paramètres qui peuvent tout changer... La première étape essentielle étant de définir la destination, la période où l'on part, et la durée sur place!

Corse juillet 2013
Corse, Juillet 2013

La destination

Où partir? Souvent on ne se pose pas tellement la question car on a déjà une liste de destinations de rêve, mais parfois certaines contraintes (argent, temps...) font qu'on ne peut se permettre de partir là où l'on rêve d'aller. La question à se poser est alors: de quel type de vacances ai-je envie? Plutôt envie de partir, envie de découvrir une ville et son patrimoine, envie de dépaysement total, envie de pays froids, envie de vacances sportives avec trek/rando et autres activités de pleine nature? Est ce que je connais quelqu'un dans un pays étranger à qui je pourrais rendre visite? Les possibilités sont vastes et diffèrent énormément d'une personne à l'autre! Il y a aussi des destination plus coûteuses que d'autres, notamment dans les pays où la vie est chère... ça peut aussi influencer! Filtrer ses envies et réfléchir en termes de budget après permet déjà de faire un bon tri!

La période

Vient ensuite la période, qui est parfois complexe à déterminer (dans notre cas pour le Japon, on s'est posé la question du "quand" pendant quelques années... on a dû repousser le voyage deux ou trois fois!) Il faut non seulement raisonner en termes de climat et de météo (quelle est la meilleure période pour partir dans ce pays, en quelle saison va t-on être si c'est dans l'autre hémisphère...) mais aussi de saison touristique (est ce que je pars en plein saison - beaucoup d'activités disponibles mais du monde et des prix plus élevés - basse saison - moins de monde mais peut être un peu moins de choses à faire - ou hors saison - prix attractifs, visites tranquilles mais peut être des choses inaccessibles compte tenu de la période?) Ca dépend aussi de la saisonnalité de votre destination. Dernier paramètre et pas des moindres: vos disponibilités! Concilier ces différents aspects peut être compliqué! Dans mon cas, impossible de partir entre décembre et avril (donc le nouvel an au bout du monde et l'hiver scandinave, on oublie!) et compliqué en été (la période où une majorité de gens partent). Mais à moi le printemps et l'automne et leur calme! (mais ça dépend, au Japon par contre, ce sont les hautes saisons avec la floraison des cerisiers au printemps et les feuilles rouges des érables momiji en automne!) Ca m'arrange, j'ai toujours préféré partir en saison basse (je n'aime pas la foule et j'ai du mal avec le gros tourisme de masse) mais par exemple, si vous avez des enfants c'est plus simple de partir pendant leurs vacances à eux... qui ne coïncident pas forcément avec les jours de congés que vous pourrez poser.
rome mai 2011
Rome, Vatican, mai 2011

La durée sur place

La durée sur place est aussi importante et dépend surtout de ce qu'on veut visiter et du rythme auquel on veut le faire (je suis plus partisane de voir moins de choses mais prendre plus le temps de voir chaque chose), et aussi, comme la période, de vos disponibilités (pas toujours possible de prendre trois semaines d'un coup par exemple!). C'est aussi plus facile de prendre un weekend en Europe (en général, on opte plus pour cinq jours pour les capitales comme Rome ou Londres, ça permet de voir pas mal de choses sans faire les visites au pas de course!) qu'un voyage lointain, pour lequel la durée sur place devra évidemment être plus longue si on veut en profiter un minimum et se déplacer dans le pays (d'autant plus qu'il paraît qu'il faut autant de jours que d'heures de décalage horaire pour récupérer - alors si on part à 7h de décalage, il faut partir minimum une semaine pour rester au forme pendant le séjour!)

Après s'être posé toutes ces questions, on a déjà une meilleure idée de son prochain voyage, et on est prêt à passer au concret: l'itinéraire, et les réservations! ;)

2 commentaires

  1. Il y a tant de chose à pense : passeport, vaccins, préparation médical au cas ou, savoir si le pays est en conflit, etc. On part rarement sur un coup de tête surtout quand c'est au bout du monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce sont aussi des questions primordiales! (je vais les traiter dans un prochain article) Je consulte souvent le site de la diplomatie française des pays où j'aimerais aller, je trouve que c'est une bonne source d'informations sur les formalités et la sécurité.

      Partir sur un coup de tête, je n'aime pas trop ça, même en Europe, j'ai besoin de beaucoup me documenter en amont, et je préfère souvent avoir déjà réservé mes hébergements quand j'arrive... même si un road trip improvisé, ça me fait rêver aussi! ;)

      Supprimer