© Camomille Blend 2014-2015. Tous droits réservés / All rights reserved. Fourni par Blogger.

Hiroshima: 70 ans après

Je comptais déjà vous parler de ma visite d'Hiroshima et de l’émotion qui s'en est dégagée, et je me suis dit que ce jour était assez symbolique pour poster cet article... c'est ma façon de rendre hommage à la mémoire des victimes de la bombe atomique, lâchée le 6 août 1945 à 8h15, il y a donc pile 70 ans aujourd'hui. Il n'y a plus aucun risque radioactif à aller et vivre là bas, je vous renvoie vers cet article (en anglais, pas trouvé d'article similaire en français, désolée pour les non anglophones!) qui explique pourquoi on peut toujours vivre à Hiroshima et Nagasaki alors que c'est impossible à Tchernobyl ou Fukushima.

Commençons par le musée du mémorial de la paix, qui est incontournable à Hiroshima. C'est important de se confronter à ce qui s'est passé là bas, pour ne pas oublier. Je n'ai pas pris de photos à l'intérieur pendant cette visite, j'ai préféré la faire à travers mes yeux uniquement. Ce que je peux vous dire c'est que c'est très bien expliqué: le contexte historique, la sombre chronologie des effets de l'explosion de la bombe, sur la ville, les habitants (sur le moment, mais aussi les jours et décennies qui ont suivi) et l'environnement, des explications scientifiques sur le nucléaire, l'explosion d'une arme atomique et les retombées radioactives, des témoignages de survivants en vidéo... Le plus dur pour moi a été de voir certaines photos très difficiles à soutenir, et les effets personnels des victimes trouvés sur place exposés dans des vitrines... Alors que je regardais l'une d'elles, un Japonais de 70 ans environ s'est approché de moi et m'a expliqué qu'il était le fils de l'homme à qui avait appartenu ces objets, et m'a fait écouter son histoire en anglais, enregistrée dans un walkman. Le 6 août 1945, son père a été tué sur le coup, mais sa mère, qui était enceinte, a survécu, et il est né quelques mois plus tard. Après lui avoir rendu son walkman, je ne trouvais pas de mots pour exprimer ce que je ressentais... j'ai juste pu lui dire qu'en Europe, nous n'oublions pas ce qui s'est passé ce jour là à Hiroshima... C'était un moment très émouvant.

hiroshima mémorial paix japon


hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

La partie Est du musée est fermée pour rénovation jusqu'au printemps 2016, nous n'avons donc pas pu la visiter... tant pis, peut être que nous y retournerons un jour! J'aurais aimé avoir plus d'informations sur la reconstruction de la ville, mais peut être qu'elles figurent justement dans la partie qui était fermée. Pour plus d'informations sur le musée et quelques explications, vous pouvez consulter la brochure du musée en ligne ici en français.  

En sortant du musée, dirigez vous vers le parc du mémorial de la paix. Malgré la pluie qui tombait à verse (oui, elle avait super bien choisi son jour celle là - mais merci le Japon et ses parapluies transparents à 300 yens qu'on achète partout dès qu'il pleut!) j'ai pu faire de nombreuses photos! Dans ce parc, vous trouverez différents mémoriaux en hommage aux victimes de la bombe A, la flamme de la paix, qui ne sera éteinte que lorsque la dernière arme atomique sera éradiquée, et le monument de la paix des enfants, érigé en mémoire de Sadako Sasaki, une jeune fille qui a contracté la leucémie 10 ans après la bombe à cause des radiations. Il y a une légende japonaise qui dit que si l'on plie 1000 grues en papier, notre rêve se réalisera... malheureusement, elle n'a pas réussi à en plier assez avant que la maladie ne l'emporte. A côté du monument, il y a de grandes vitrines, remplies de grues en papier et de dessins que des enfants du monde entier ont données, avec des messages de paix. C'est triste, mais joli et plein d'espoir à la fois, un bel hommage et message...

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

hiroshima mémorial paix japon

Au bout du parc, sur l'autre rive, se trouve le dôme de Genbaku, célèbre symbole de la ville et l'un des seuls bâtiments à ne pas avoir été détruit dans son intégralité alors qu'il était très proche de l'épicentre. C'est très impressionnant et émouvant de voir ce bâtiment de près et pas dans un livre d'histoire... on prend encore mieux conscience de la réalité, de l'horreur de ce qui s'est passé là le 6 août 1945... 

hiroshima genbaku dome japon

hiroshima genbaku dome japon

hiroshima genbaku dome japon

hiroshima genbaku dome japon

hiroshima genbaku dome japon

Après ces visites émouvantes, nous avions du mal à imaginer que l'être humain ait pu lâcher cet abominable engin de mort pour raser une ville entière et ses habitants, qui n'avaient rien demandé... L'Histoire ne doit jamais se répéter...

Le temps a passé, Hiroshima s'est relevée, elle a su renaître de ses cendres, et abrite maintenant plus d'un million d'habitants, c'est un endroit plein d'énergie et c'est une ville qui nous prouve que malgré l'horreur, malgré le chagrin, la vie a repris ses droits et c'est une belle leçon d'espoir. En arpentant ses rues, nous avons constaté avec joie la vitalité de la ville, de sa population et de ses commerces. Je n'ai pas beaucoup de photos d'Hiroshima en elle même, à part celles que j'ai prises depuis notre chambre d'hôtel, au 19ème étage, depuis lequel nous avions une vue impressionnante sur le boulevard de la paix et le centre ville.

hiroshima nuit japon

hiroshima nuit japon

hiroshima nuit japon bokeh

hiroshima nuit japon

Notre séjour de deux jours à Hiroshima a été complété par des découvertes culinaires et notre plus grand coup de cœur du voyage: l'île de Miyajima, située au large de la ville. Je vous prépare un bel article plein de photos pour bientôt, en attendant, j'espère que cet article au ton un peu plus grave que d'habitude vous aura intéressés!

Aucun commentaire