Kyoto - Arashiyama #1


Le quartier d'Arashiyama, à Kyoto, est notamment célèbre pour sa bambouseraie, que comme le Fushimi Inari, vous apercevez dans le film Mémoires d'une Geisha. J'ai beaucoup de choses à vous raconter et de photos à vous montrer sur le sujet, mais pour ne pas faire un article trop long, je l'ai divisé en deux parties! Voici donc la première!

Pour vous rendre dans ce quartier situé tout à l'ouest de Kyoto, au pied des montagnes (comme son nom l'indique: Arashi = ouest et Yama = montagne) il faut prendre un train depuis la gare principale de Kyoto (ligne JR Sagano, donc compris dans le Japan Rail Pass, arrêt à Saga-Arashiyama), il y en a pour environ 15-20 minutes. Une fois arrivé à la gare (toute petite, trop mignonne) vous ne pouvez pas trop vous perdre avec tous les visiteurs qui vont dans la direction des principaux sites touristiques! La bambouseraie est le lieu le plus connu mais il y a d'autres points d'intérêt tout aussi intéressants. Nous avons commencé notre visite par le temple zen Tenryu-Ji et son sublime jardin. Il y a déjà de très jolis bâtiments quand vous vous dirigez vers le temple depuis la rue principale!

arashiyama kyoto japon

arashiyama kyoto japon

arashiyama kyoto japon shinto

Pour commencer, nous visitons une partie du temple en chaussettes (dans les temples bouddhistes, vous devez vous déchausser avant de pénétrer dans les bâtiments). Il n'y a pas de photos de l'intérieur car elles sont interdites, mais c'est joli! Par contre nous n'en avons visité qu'une partie (les appartements du temple) car nous n'avons pas trouvé l'entrée des autres bâtiments... oui, on est pas doués! Nous sommes donc passés directement au jardin.

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen temple

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen temple

Quand vous entrez dans le jardin, un sentiment de détente et de sérénité vous envahit immédiatement, malgré le monde. C'est très beau, l'ambiance est magique, on prend le temps d'observer la manière dont est composé le paysage (dans ce jardin, comme au Isui-en de Nara, la technique du shakkei ou paysage emprunté est utilisée), on observe les carpes koï nager tranquillement dans l'étang, on a envie de tout photographier, de rester là à respirer profondément en admirant le décor. Je ne m'attendais pas à aimer autant cet endroit, moi qui rêvais plus de la bambouseraie depuis des années, je le voyais comme une simple étape à faire avant, mais ça a été un vrai coup de cœur. C’est un lieu sublime à absolument voir!

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin koï

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin

arashiyama kyoto japon tenryu-ji zen jardin fleur

Nous sortons du temple par un passage au nord qui donne sur une petite allée, qui mène à la célèbre bambouseraie. Quelques dizaines de mètres plus loin, pas de doute: nous y sommes. Encore un décor d'une beauté exceptionnelle, les bambous sont tout autour de vous et au dessus de votre tête, la brise souffle légèrement entre ces immenses tiges légères, la canopée crée une ambiance lumineuse apaisante en filtrant la lumière du soleil et apporte une fraîcheur bienvenue en cette chaude journée. Dépaysement assuré... Nous regrettons cependant de ne pas y être allés avant l'afflux principal de visiteurs, nous aurions aimé visiter cet endroit dans le calme et le silence, car ça doit être encore plus incroyable quand on est seul dans cette jolie forêt...

arashiyama kyoto japon bambouseraie bamboo forest

arashiyama kyoto japon bambouseraie bamboo forest

arashiyama kyoto japon bambouseraie bamboo forest

arashiyama kyoto japon bambouseraie bamboo forest

arashiyama kyoto japon bambouseraie bamboo forest

arashiyama kyoto japon bambouseraie bamboo forest

arashiyama kyoto japon bambouseraie bamboo forest

Nous étions persuadés que cette allée était longue d'au moins un kilomètre, mais en fait elle ne fait que 300m... ça n'enlève pas sa beauté, mais nous aurions aimer marcher au milieu de cette forêt de bambous bien plus longtemps tellement c'était beau! Au bout du chemin, nous hésitons sur la direction à prendre, car nous pouvions visiter l'Ôkôchi-sansô, une villa et son jardin ayant appartenu à un acteur de films muets japonais célèbre, Denjiro Ôkôchi. C'est un peu cher (1000 yens l'entrée) par rapport à d'autres sites de Kyoto qui nous intéressaient davantage et nous devions sélectionner si nous voulions visiter des temples l'après-midi, du coup nous n'avons pas fait cette visite, mais il paraît qu'il y a de jolis points de vue! Finalement, nous décidons de redescendre par le petit chemin qui traverse le parc et descend jusqu'à la rivière.




Nous découvrons ainsi un paysage qui nous a immédiatement évoqué les pays de l'Asie du Sud Est, avec des barques sur la rivière et une végétation verte et luxuriante. Là, nous voyons une jolie petite échoppe proposant des boissons, tenue par une vieille dame. Comme nous avions déjà pas mal marché sous la chaleur et que nous avions soif, nous décidons de nous arrêter un moment, pour nous reposer et profiter un peu du paysage avant de continuer. Nous nous installons avec nos sodas et regardons les touristes passer dans des barques, un vieux monsieur qui dirige sa mini barque téléguidée sur l'eau, le héron qui se pose sur un rocher au milieu de l'eau, une jeune fille passe en vélo... L'ambiance est toujours aussi calme et reposante, nous savourons pleinement l'instant, juste heureux d'être à cet endroit précis à ce moment là.








Après avoir repris quelques forces dans ce cadre idyllique, nous repartons en direction du pont Togetsu-Kyo situé un peu plus en aval, en longeant la rivière. Le paysage est vraiment superbe et la balade très agréable.











L'heure du déjeuner approchant, nous commençons à avoir vraiment faim et remontons la rue principale pour revenir vers notre point de départ du matin. Nous visitons tranquillement les jolies boutiques de souvenirs, avant d'acheter et de déguster des manjyu (des gros beignets de pâte de riz, fourrés avec différentes farces: viande, pâte de haricots rouges...) délicieux sur un banc. Nous repartirons ensuite pour la suite des aventures de la journée, car de très beaux temples nous attendent encore: je vous en parlerai dans le deuxième article sur Arashiyama!


A bientôt!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram